formation

Expérience du DUT Métiers du multimédia et de l’Internet (DUT MMI)

Durant l’année 2015-2016 et 2016-2017, j’ai réalisé DUT Métiers du multimédia et de l’Internet. Le but de la formation est que l’élève maîtrise des compétences techniques dans les champs du digital, de la réalisation de sites internet à l’animation de communautés, de la création vidéo à la conception de contenus.

Mon admission

Avant d’être en DUT Métiers du multimédia et de l’Internet, j’étais en terminale bac Scientifique Sciences de l’Ingénieur (SSI) spécialité Informatique et Sciences du Numérique (ISN). J’avais un dossier moyen car j’avais de mauvaise notes en mathématiques, physique … en réalité dans toutes les matières importantes en bac S. Néanmoins, je me suis accrochée et persévérée et lors du bac, j’ai eu la moyenne dans toutes ses matières !

À côté, la spécialité Informatique et Sciences du Numérique (ISN) me passionnais. J’ai appris les bases du certain langage comme le HTML/CSS ou Python ce qui m’a servi par la suite dans la partie code de la formation.

À la fin de mon année de terminale, je ne savais pas trop quoi faire. Ce qui m’a attiré dans le DUT Métiers du multimédia et de l’Internet, c’est le fait que cette formation est pluridisciplinaire. Je savais que j’aimais le digital mais je ne savais pas exactement quelle branche. Ce DUT m’a permis en deux ans de découvrir tous les rouages du monde digital et de comprendre ce qui m’attire vraiment. J’ai postulé à trois différents endroits en DUT Métiers du multimédia et de l’Internet en ayant comme critère la distance géographique entre mes parents et l’établissement. J’ai été accepté à mon dernier choix !

Durant ses deux ans, on apprend trois axes :

L’infographie

L’infographie est un axe important du DUT Métiers du multimédia et de l’Internet.  À travers différentes matières, on apprend à concevoir de contenus, des identités visuelles avec des logos… C’est très large et on touche un peu à tout. Durant la deuxième année, l’infographie et la vidéo s’entremêlent avec des projets en 3D ou en motion design.

La vidéo

La vidéo est, en tout cas dans ma promo, ce que préfère le plus les élèves. Le DUT Métiers du multimédia et de l’Internet nous apprend toutes les étapes de la réalisation d’un court métrage (la préparation, la production et la post-production).

Le code

Le code est souvent la partie que les élevés détestent. Durant la première année, les professeurs nous apprennent très rapidement les bases pour que tous les élèves qui viennent de différents horizons, aient le même niveau. Cette rapidité d’enseignement entraîne souvent un décrochage des élèves car ils sont démotivés.

Grâce à ma spécialité Informatique et Sciences du Numérique (ISN) que j’ai réalisé durant mon bac, j’avais déjà appris les bases. Je n’ai donc pas décroché et j’ai pu apprécier cet axe contrairement aux élèves qui n’avaient jamais codé.

Le travail

Le DUT est un contrôle continu. C’est l’un des aspects qui me plaît le plus dans le fait de faire un DUT : il n’y a pas d’examen à la fin, on est noté durant toute l’année.

La dose de travail est importante mais pas insurmontable. Cette formation est très large mais je trouve qu’on ne va pas en profondeur des différentes matières. Il faut donc dans notre temps libre réaliser des tutoriels, dessins…

Les débouchés du DUT Métiers du multimédia et de l’Internet ?

Le DUT Métiers du Multimédia et de l’Internet est censé être professionnalisant. Néanmoins, à mon avis, il est très difficile de trouver un travail après seulement deux années de DUT. Je parle plus amplement des débouchés dans mon article dédié à ce sujet que vous pouvez lire ici.

Conclusion

Donc, pour tous ceux qui aiment le graphisme, la communication ou la programmation, je vous conseille cette formation ! Si vous souhaitez savoir quel est le DUT MMI le plus proche de chez vous, je vous invite à cliquer ici.

 

Publié le 8 juin 2017

8 Responses